Vent du nord - Préquelle - Partie 4

Publié le par Chimaera

Vent du Nord - Préquelle

 

 

 

Pourtant, les jours suivants le virent tenter une cour maladroite. Ce n'était vraiment pas facile, d'autant moins qu'il ne connaissait pas Alia, mais il s'entêtait néanmoins, se renseignant auprès de ses suivantes pour savoir ce qu'elle aimait vraiment. Il finit par l'amener dans la forêt, acceptant volontiers qu'elle n'amène son étalon.

 

"Mais vous n'utilisez jamais les chevaux ?" s'étonna-t-elle alors qu'il déclinait son invitation à monter.

"Il y en a dans la forêt, mais ce sont des bêtes sauvages. Nous ne voyageons pas beaucoup par la terre, vous savez. La mer est bien moins dangereuse."

"Pourtant vous êtes souvent seul dans la forêt."

"Je sais quels endroits sont fréquentables, et lesquels ne le sont pas" répondit-il en lui souriant. "Je ne vous amènerai pas dans un des lieux mal famés de cette forêt. Mon travail est simplement de vérifier qu'il n'y a pas d'envahisseur arrivant et que les créatures réellement dangereuses n'approchent pas du village."

"Mais à cheval, vous pourriez vous déplacer bien plus vite..."

"Et être bien moins discret" contredit-il avec un sourire amusé. "Il est vrai que cela pour m'aider dans certaines circonstances, mais nous n'avons de toutes manières pas de chevaux."

 

Elle rit franchement et tira sur ses rênes avant de sauter à terre, retombant à côté de lui avec légèreté.

 

"Voulez-vous essayer de monter Aeryn ?"

 

Il regarda le cheval à la tête fièrement dressée, presque collé à sa maîtresse. L'étalon était intimidant avec sa haute taille et son pelage noir lustré.

 

"Etes-vous sûre que je puisse..."

"Eh bien, Aeryn est un étalon de guerre. Il n'aura pas peur de vous et il en faut beaucoup pour l'effrayer, il ne fera pas d'écart."

 

Elle lui fit un sourire malicieux.

 

"Seriez-vous effrayé ?"

 

Il la regarda, observa l'étalon qui commençait à renâcler, mais n'osa pas mentir.

 

"Un peu" admit-il.

"Vous êtes courageux de l'avouer... Je tiens Aeryn par la bride, il ne bougera pas avant que je ne lui en donne l'ordre."

"Eh bien, soit..."

"Mettez votre pied dans l'étrier pour monter, la boucle ici. En vous appuyant sur le pommeau de la selle. Non, le pied gauche."

 

Il rougit d'embarras et elle rit à nouveau. Il finit par parvenir à se hisser en selle, resserrant instinctivement ses jambes, et Aeryn secoua son encolure en signe de protestation.

 

"Serrez moins" conseilla-t-elle alors qu'il s'agrippait instinctivement à la crinière. "Vos jambes... ne serrez qu'au niveau du mollet, relâchez vos cuisses sinon vous serez déséquilibrés quand il avancera. Il faut être souple pour bien monter."

 

Elle mit une bonne demi-heure à être satisfaite de sa posture, puis ordonna à sa monture d'avancer d'un claquement de langue. Aeryn fit quelques pas et Niels resserra aussitôt sa prise, faisant froncer des sourcils d'un air menaçant à la princesse. Il se corrigea tant bien que mal et la leçon se poursuivit de longues heures.

 

"Ne vous étonnez pas de courbatures demain" avertit-elle juste avant qu'ils n'entrent dans le village. "Vous allez vous découvrir de nouveaux muscles."

 

Il grimaça comiquement en toute réponse, satisfait en entendant le rire léger qui lui répondait. Elle était devenue bien plus belle depuis son arrivée, se détendant lentement et souriant de plus en plus fréquemment.

 

Les jours suivants furent horribles alors qu'elle lui enseignait l'art de monter. Aeryn était plutôt capricieux et Alia se moquait joyeusement de lui chaque fois qu'il se faisait avoir par un écart de l'étalon. Ils continuaient leurs sorties malgré le temps qui se refroidissait de plus en plus vite et ne cessèrent que lorsque les congères de neige furent trop hautes pour permettre de traverser sûrement les marais.

 

"Alors, vous restez parmi nous autre humbles mortels, maintenant ?" demanda le forgeron en leur mettant à chacun une généreuse claque dans le dos alors qu'ils étaient installés dans la maison principale, au chaud près du feu.

 

Niels battit des paupières et prit soudain conscience que cela faisait plusieurs semaines qu'il passait ses journées seul avec Alia. Tournant la tête vers sa fiancée, il s'aperçut que celle-ci avait une expression de douleur sur le visage, qu'elle effaça bien vite, de même qu'elle chassa les larmes apparues dans ses yeux de quelques battements de paupières, se forçant à sourire.

 

"Je n'en avais même pas conscience" admit-elle, emplie d'une fausse sérénité.

 

Einar lui sourit.

 

"Alors je te pose la question, Alia. Comptez-vous vous mariez un jour ?"

 

Elle sourit.

 

"Pourquoi me le demander à moi ? Nous sommes deux concernés."

 

Il leva les yeux au ciel.

 

"Je connais Niels depuis des années et je sais qu'il t'aime, c'est donc que tu n'as pas accepté."

 

Son sourire s'agrandit. Ainsi, son promis l'aimait ? Elle s'en était doutée à ses yeux, mais c'était doux de l'entendre.

 

"Ce n'est pas que je n'ai pas accepté" nia-t-elle. "Je ne le connaissais pas, je ne pouvais pas dire si je l'apprécierai, ni donc si je pourrai l'aimer."

"Et maintenant ?" demanda la voix de Niels.

 

Elle lui sourit doucement.

 

"M'aimez-vous ?"

 

Il parut déstabilisé, puis acquiesça, l'avouant sans honte.

 

"Oui."

"Moi également."

 

Un sourire rayonnant lui répondit et il se pencha vers elle, l'embrassant chastement sur le front. Elle rougit légèrement, puis finalement ils se séparèrent.

 

"Très bien" annonça Sigrún avec un grand sourire, arrivée derrière eux. "Nous vous marierons à Jöl."

Publié dans Vent du Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> bonsoir<br /> je viens de lire les 4 parties de vent du nord.j'aime bien.<br /> <br /> mais j'attends toujours la suite de " L'enfant des Trois Mondes" et de " Le destin est fait pour être changé". quand aurons-nous la chance d'en lire les prochains chapîtres ? vite, vite une<br /> réponse, please........<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Trop de négations !!<br /> "acceptant qu'elle n'emmène"<br /> "après qu'il n'ait" => attention : après que + indicatif (et pas subjonctif !)<br /> <br /> A quand la suite ?<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Corrigé merci. la suite d'ici quelques jours je pense.<br /> <br /> <br /> <br />