Les tribulations d'un cherche-emploi, partie 2

Publié le par Khimaera

Les tribulations d'un cherche-emploi, partie 2

De l'art et la manière d'utiliser Internet

 

 

Voici donc la suite de mes fameuses tribulations. Non, je n'ai toujours pas retrouvé d'emploi, bien qu'ayant répondu à l'offre donnée par le gentil conseiller qui m'avait accueillie (cf partie 1). Enfin, c'était chose prévisible. Me voici donc à chercher, me forçant quotidiennement à faire au moins un tour sur le Net pour regarder les offres publiées depuis la veille. C'est un minimum, quoi.

 

Alors voyez-vous, il est communément admis que je suis une geek (du moins, c'est ainsi que me définissent beaucoup de mes amis/connaissances/membres de ma famille).  Je suis plutôt familiarisée avec Internet. Les sites mal codés, je connais, j'en ai vu. M'enfin, celui de Pôle Emploi est tout de même assez mauvais... Mais faisons les choses dans l'ordre, et voyons ce que je reproche au site.

 

Comprenez : les mesures de sécurité, c'est très bien. La déconnexion automatique est une bonne invention, déjà utilisée sur les sites de banques. Simplement, se faire déconnecter au bout de deux minutes est assez agaçant. Prenons le cas classique qui m'arrive à chaque fois : je trouve une offre qui me correspond. J'ouvre sous traitement de texte un modèle de lettre de motivation, je commence à la réécrire en fonction du poste... et quand j'ai fini, cinq-dix minutes après, paf, plus d'offre. Obligation de se reconnecter, de retrouver l'offre précise, impossibilité de retourner directement à la recherche pour examiner les offres suivantes... Bon, ok, ça ne prend que quelques minutes, mais quelques minutes à chaque offre, ça finit par être très agaçant. Alors bon sang, aumentez un peu le temps de déco ! Mettez-le à cinq ou dix minutes, se connecter quinze fois en une matinée, c'est chiant !

 

Et parlons-en, de la connexion. J'avais créé mon espace personnel il y a quelques temps déjà, d'ailleurs c'est par là que j'avais trouvé mon précédent boulot. Donc j'avais un identifiant assez simple, prénomnom et un mot de passe que je pouvais retenir. Depuis que je suis inscrite en tant que demandeuse d'emploi, ça ne marche tout simplement plus (et sans message d'avertissement, hein ! Non, non, ça ne marche plus, c'est tout). Eh non ! Pour se connecter, obligation de passer par mon numéro de dossier et le mot de passe reçu par la Poste (à noter que ledit mot de passe était arrivé trois jours après mon inscription, donc trois jours où je n'ai pas pu me connecter) et le code postal. Donc, au lieu d'avoir un identifiant facile à retenir et un mot de passe que je connais, j'ai deux successions de chiffres sans signification pour moi. Comprendre : impossible de me connecter ailleurs qu'à la maison avec tous les papiers nécessaires. Guère pratique...

 

Au niveau courrier, d'ailleurs, Pole Emploi est plutôt généreux. J'ai reçu trois lettres en une semaine : une pour confirmer mon inscription, une avec le mot de passe mentionné ci-dessus (qui aurait pu être rassemblée avec celle de la confirmation, tant qu'à faire) et, oh, surprise ! Ma carte de demandeur d'emploi... déjà remise en main propre par le conseiller qui m'a inscrite ! En bref, trois courriers dont un inutile et les deux autres qui auraient pu être rassemblés...

 

Pour en revenir au site, sinon, il n'est pas si mal foutu que ça. La navigation doit être un peu laborieuse avec une connexion lente, mais il n'est pas si mal optimisé que je l'avais craint (oui, j'affirme haut et fort que certaines administrations ont des sites TRES mal codés. Pole Emploi n'est de loin pas le pire). Par contre, un dernier reproche, de taille je pense au vu du but de Pole Emploi.

 

Le moteur de recherche des offres est carrément contre-intuitif.

 

Voyons pourquoi : le moteur de base propose trois critères. Le lieu de travail (qu'on peut laisser vide), le type de contrat (possibilité de laisser vide aussi) et... le nom de l'emploi recherché (obligatoire !). Ce qui peut effectivement permettre aux personnes ayant un diplôme ou une formation précise de trouver directement une offre. MAIS pour tous les autres gens qui cherchent un travail pour manger et peuvent prendre n'importe quoi... c'est strictement impossible à partir de la recherche de base. Il est impossible, par exemple, de chercher toutes les offres sur une ville, chose qui me paraissait pourtant évidente. Non, il faut préciser un métier. Soit donner un critère très pointu pour une recherche de base (à savoir qu'en cours d'info, si vous mettez ça dans votre moteur de recherche, votre professeur vous indiquera que vous venez de faire un contresens : pas de critère pointu obligatoire dans une recherche globale).

 

Vous devrez donc passer par l'onglet de recherche avancée (je sais que, par nature, les gens pensent que "avancé" indique très compliqué et que ça a tendance à les rebuter d'y aller). Là aussi, il y a une case métier, mais cette fois vous pouvez la laisser vide, la recherche se lancera quand même. De là, effectivement, vous pouvez faire une recherche géographique, une recherche par niveau de diplôme, etc... A noter que c'est un membre de ma famille qui m'a indiqué comment faire cela. Je n'avais sans doute pas cherché assez longtemps, convaincue qu'on devait pouvoir le faire à partir de la recherche de base...

 

Et voilà, je vais m'arrêter là. Je ne suis pas allée beaucoup plus loin sur le site, je ne suis même pas allée sur la FaQ (messieurs-dames, sachez tout de même que Foire aux Questions est une expression française inventée uniquement pour l'anglais Frequently Asked Questions, que c'est très moche et que vous auriez mieux fait d'inventer un vrai acronyme parce que personnellement, celui-là je trouve qu'il ne veut pas dire grand-chose...). Bon, j'arrête de chipoter là, après tout ce n'est pas Pole Emploi qui a inventé la FaQ. Bonne journée à tous !

Publié dans Divers : "Vers !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Hébé nous voilà en juin : ça date tout ça.<br /> Rien de neuf depuis ?
Répondre
K
<br /> <br /> Hmm... un jour peut-être !<br /> <br /> <br /> <br />